Notre histoire

Guitel, près d'un siècle d'expérience

Quand la mobilité est un métier

Du bois au plastique, la roue a évolué au fil des âges, accompagnant l’Homme dans sa quête constante vers le progrès et la mobilité. Son invention, est sans conteste, l’un des coups de génie de l’humanité. La roue est l’un de ces outils originels qui ont rendu possible le développement de notre civilisation.

Va-et-vient, trafic, flux incessants des hommes et des marchandises, notre société vit à l’heure folle de la mobilité, et cet objet, si anodin soit-il, en est en quelque sorte le symbole physique.

De la Quincaillerie à la roulette

La petite histoire fait remonter les origines de la société en 1670, année où se serait ouvert, sous l’enseigne La Gerbe d’Or, une boutique spécialisée dans le négoce des articles de quincaillerie. Le décollage de la petite affaire n’intervient qu’en 1918, année considérée aujourd’hui comme celle de la fondation de l’entreprise Guitel.

La fabrication de roues et roulettes, secteur-clé pour l’avenir de Guitel, débute timidement en 1919 avec l’entrée dans le capital d’Etienne Giraud.

1945 – 1960 : L’affirmation d’une vocation

La guerre terminée, une nouvelle époque s’ouvre, celle de la Reconstruction. Roger Manin table sur le développement de la manutention et, par voie de conséquence, s’engage plus à fond sur la spécialisation, de la fabrication de la roulette. Guitel cherche donc à contrôler toutes les étapes de production des roues et roulettes et rachète Ebonite Lemaréchal, usine spécialisée dans la fabrication de pièces en caoutchouc et en ébonite, matière composant les roues. En 1956, l’usine produit 937 tonnes de caoutchouc contre 695 tonnes l’année précédente.

A la fin des années 50, le bilan est positif, le CA ne cesse de croitre, avec un taux de croissance oscillant entre 13 et 20 %.

1960 -1975 : Guitel au rythme de la croissance

Marcel Pronier, représentant chez Guitel, entre en contact avec Raymond Joseph, le président des Ateliers Réunis qui recherche un fournisseur capable de lui fournir des roulettes adaptées à ses articles. Cette union prendra de l’importance en 1958, lorsque Les Ateliers Réunis déposera la marque Caddie, symbole de la grande distribution suite au succès des premiers chariots de supermarchés en 1956.

Grâce à cette union, l’entreprise est emportée par la croissance et elle quitte l’artisanat pour passer au stade industriel en se concentrant sur la production de roues en série pour les chariots de supermarchés.

1975 – 1990 : La maîtrise d’un métier

En 1973, la flambée du prix du pétrole suite à la guerre du Kippour, entraine une crise généralisée, et Guitel n’est pas épargnée. Cette époque de transition sonne comme la fin d’un règne.

La production va se rationaliser et tendre vers la maitrise de la qualité des produits en élaborant des procédures de fabrication et de vérification. Guitel met en place dans le même temps, une gestion de production assistée par ordinateur (GPAO), système capable de gérer les programmes de fabrication à partir des prévisions commerciales et qui permet d’opérer une réduction appréciable des stocks.

1993-2010

Guitel fait face à une concurrence internationale agressive, l’activité ralentit et les différents sites de production sont restructurés avec plusieurs licenciements. Différents propriétaires, des changements de direction, des déménagements successifs fragilisent la société et sa position chez de nombreux clients. Malgré cela Guitel continue d’assurer une production de qualité avec des produits fabriqués en France.

2011 : Rachat par le groupe CDE BLANGIS

Faisant désormais partie du groupe français CDE Blangis spécialisé dans la quincaillerie, la société Guitel entend réaffirmer toute son expertise en matière de roues et roulettes. Elle base son redéploiement sur le marché à travers une approche entièrement tournée vers le client, la mise en avant de ses produits à valeur ajoutée et une stratégie d'innovation. La relocalisation sur un site unique de la production permet aujourd’hui à Guitel d’apporter une réponse réactive et pérenne.